Yes Futur, parade de rue à énergie humaine






NOUVELLE CRÉATION 2018, sortie septembre 2018
Parade de rue à énergie humaine associée à des projets participatifs de territoire. 



Dans un sombre futur virtualisé, aseptisé, ultra-programmé, aux ressources naturelles épuisées, 10 "survivants" ouvrent une faille spatio-temporelle et arrivent dans notre présent. À l’aide de 5 chars catalyseurs, ils sont à la recherche d’énergies qui les maintiennent en vie, mais ont besoin d’aide pour les faire fonctionner. Les humains qu’ils rencontrent leur offrent en partage leur imagination, leur chaleur, leur spontanéité... Une fois réunies, ses forces primaires réveilleront le Y.E.S, le Graal énergétique tant recherché...



Yes Futur sera un spectacle interactif, fonctionnant en forme déambulatoire, s’organisant autour de plusieurs petits chars mobiles dirigés et manipulés par le public.
Personnages et éléments de décor seront traités avec une esthétique nano-rétro-futuriste, où les vestiges déconnectés de l’ultra-technologie mêlent un genre d’esprit steam-punk aux influences organiques (inspirations des univers de Moebius /L’Incal, Jodorowski/Les Méta Barons, Enki Bilal, le Cinquème Elément/Besson,Water World, Mad Max, Matrix ...). Au cœur de cet univers hybride, une équipe composée de 12 comédiens, chanteurs, musiciens, acrobates, danseurs et machinistes incarneront le peuple des Nano-Particuliers , dont les chars seront les vecteurs d’un hymne à la nature, aux énergies élémentaires et à la « connexion » primaire, la relation directe, fondatrice de l’humanité.
Les chars, vélo-tractés ou poussés, fonctionneront réellement à l’énergie humaine et chercheront à valoriser les énergies élémentaires (air, eau, feu, terre) mais aussi les énergies symboliques qui définissent et stimulent l’humain (sensibilité, imagination, lien social ...) via la partition des artistes, mais aussi la contribution des spectateurs-acteurs (vent de poésie, chaleur humaine, rêves contes, souffle vital , entretien de l’écosystème ...).
La participation active du public sera nécessaire, pour une forme interactive et spectaculaire. L’objectif est de coupler la programmation du spectacle avec un projet de territoire (un an en amont), afin d’alimenter les interactions le plus richement possible.



Comme sur ses précédentes parades associées à des projets de territoire - Les Weepapiers en 2012, Ide le cheval en 2012 et La Ruée vers l’Art en 2015, la Cie Le Vent du Riatt développe son travail d’action sur les territoires avec les populations, afin que l’évènement devienne le leur :
Constructions de chars, ateliers plastiques, répétitions de théâtre, musiques, danses, performances, sensibilisations avec les publics scolaires, représentations devant les séniors et éveil sensoriel dans les garderies et crèches...
Pendant 10 jours, l’équipe artistique va rencontrer le public en vue d’enrichir la parade finale ainsi que le final pluri-technique.



Distribution
Écriture Jérémie Davienne et Célia Guibbert Construction des chars Sébastien Leman, Amaury Roussel, Jérémie Davienne et Alexis D’Hem Costumes et accessoires Célia Guibbert, Gwennaëlle Roué et Marion Belot

Interprétation Célia Guibbert, Jérémie Davienne, Marion Belot, Maud Persyn, Gwennaëlle Roué, Justine Cambon, Cécile Cognet, Sébastien Peyre, Julien "Poly" Joseph, Rodrigue Wattez, Lucie Jacquemart.
Régie générale Sébastien Leman Coordination des projets de territoire Mélody Blocquel et Thomas Simphal Dessins Célia Guibbert

Partenariats, recherche en cours (résidences, co-productions) Métalu à Chahuter (Lille), Cirqu’en Cavale et l’Association La Brouette Bleue (62), le Syndicat Intercommunal de la Région d’Arleux (59).