La Compagnie

La Compagnie Le Vent du Riatt est née en 2003 sous l’impulsion de Jérémie Davienne, sur une recherche scénographique, sonore et ambiante. Le projet s’enrichi d’artistes vivants en 2006 avec la rencontre de Célia Guibbert et de moult autres personnes extraordinaires et motivées à travailler dehors sous la pluie et par grand froid.

Construire du passager, de l’éphémère. Inviter le spectateur à une balade dans un univers irréel, le faire voyager par la simple poésie de ce qu’il voit, entend, goûte et sent. Il est ainsi possible de créer des ambiances oniriques en grande proximité avec le spectateur. Fabriquer des ambiances naturelles, construire des paradoxes, amener de l’irrationnel.

Nous souhaitons faire « vivre » des situations extra- ordinaires, des atmosphères, que le public devienne spect’acteur de son spectacle. Cela est possible dans la rue (ou en extérieur) car elle laisse de la place à l’aléatoire, le hasard, la vie.

La variété des formats des créations produites par la Cie nous pousse régulièrement à requestionner notre démarche artistique générale.

C’est bien notre engagement politique qui nous fait avancer et construire sur une ligne éthique. Nous parlons bien sûr de politique sociale, du « vivre ensemble ». Que faisons-nous, en tant qu’artistes et citoyens dans notre société actuelle ? Nous proposons un regard et défendons une certaine éthique.

Sur R-Elémentaire, promenade fantasmagorique à la tombée de la nuit, nous immergeons le public dans un univers onirique peuplé d’êtres singuliers, à la recherche de l’harmonie, d’un équilibre entre les êtres dans le respect de la différence.

Avec Comect Taoune, solo de théâtre pour jeune public, nous détaillons les mêmes thèmes : nous avons besoin de tout le monde pour vivre, même ceux dont nous pensons qu’ils sont de trop ; la nécessité des fragiles chaînes de l’écosystème ; l’importance des voyages, de l’ouverture au monde, que ce soit en train ou à travers un livre ; la transmission des savoirs entre générations. Avec L’Eau ça Brûle, il est encore question de tolérance et de préjugés à désamorcer.

A travers tout ces thèmes portés par une nature anthropomorphe, nous abordons le même sujet : le respect de son voisin sans jugement de ce qu’il est. Tout le monde a sa place. Grand est le défi que de construire notre société ensemble, car nous ne sommes justement pas tous d’accord.


  • ¶ 21 mars 2015, par Le Vent du Riatt

    L’équipe

    Nombreuse et sans cesse croissante ... plus de 80 professionnels des arts vivants et des arts plastiques ont travaillés sur ces projets

      la suite
  • ¶ 1er janvier 2013

    Nos partenaires

    Ils sont nombreux, ils nous soutiennent de toutes leurs forces et nous les en remercions vivement. N’hésitez pas à les rejoindre.

      la suite
  • ¶ 1er janvier 2013

    Contacts

    Allo ? Le Vent du Riatt vous écoute. Nos spectacles vous ont plu (ou pas) ? Notre musique ? Nos images ? Réagissez que diable ! Écrivez-nous, envoyez nous des fleurs, des billets doux ou des drôles de mots.

      la suite

logo - Le Vent du Riatt © Le Vent du Riatt 2007 | rss | espace privé | spip! | crédits